Presse

Vanessa Morisset  Exposition "Opération béton" - EPCC Angers - 2010

Dans un style mélancolique, les films et photos réalisés par Judith Josso sur des chantiers apportent une réponse sensible à la difficile question : comment réaliser un travail de commande sans cesser d’être artiste. Sa stratégie consiste à isoler des moments de poésie qui émanent du chantier lui-même. Sous son regard, les matériaux deviennent des sculptures minimales, les échafaudages des décors oniriques, les ouvriers des acteurs de cinéma. Judith Josso trouve le moyen d’être artiste au coeur des contraintes socio-économiques de son quotidien. Les films de chantier prolongent en cela ses précédents travaux, par exemple lorsqu’elle cite le journal de Virginia Wolf en confectionnant des lettres en pâte à sel – « il est essentiel d’avoir une occupation. Et maintenant, je m’aperçois, non sans plaisir, qu’il est sept heures, et que je dois préparer le dîner » -(sculpture, 2004) ou procède à l’inventaire de son congélateur (photos 2001-2009), des oeuvres tragi-comiques faites d’autodérision mais marquée aussi par l’angoisse de ne pas s’en sortir.