Photographies > Séries

Rien ne vient de nulle part

2010  -  2012
photographies (formats variables)

Cadrer le paysage comme film mais aussi comme mémoire. Cette série est issue d’une recherche sur la photographie de paysages lors de mes déplacements. Quelque chose se joue alors de l’ordre de la « vibrance ». Au-delà du paysage photographié, toujours de voiture ou de train, il y a un désir d’aller plus loin, de dépasser ce que je n’arrive encore à nommer.