Textes

Plus de pages de pub pendant les films!

  2008

Elle fait des excursions régulières dans le frigidaire. Non ! Peu pas dire car c’est une marque.

 

Pas de page…

 

Je ne supporte pas
« changer de brosse à dents plus souvent… »
les coupures de
« cette lessive lave plus blanc que blanc… »
« laver la bouche des enfants avec du savon… »
publicité pendant les films

Plus de page de pub pendant les films!

Frigo! Voilà, dans le frigo.
elle est encore dans le frigo
elle rentre dedans entière
toute entière pour éteindre ce qui monte en elle
le désir manger

Elle ne supporte plus d’entendre sa mère manger. Elle a envie de vomir et les larmes montent lorsqu’elle prête attention à ses ruminations. Il faut qu’elle sorte de table tout de suite. Elle sent qu’elle a envie de lui sauter dessus de lui gueuler dessus pour qu’elle arrête de faire du bruit. Le son de cette bouche fait monter en elle une violence étrangère qu’elle a du mal à contenir. Elle monte le son de la télévision pour couvrir le bruit de la mère. Elle veut qu’elle arrête de manger. Ça lui fait mal au ventre.  Non au cÅ“ur ! Elle regarde sa mère avec dégoût. Elle a honte de son attitude qu’elle ne maîtrise plus. Ça la rend encore plus malade. Elle  ne voit plus que sa bouche. Alors elle chante dans sa tête pour faire partir son dégoût pour endormir ce qu’éveille chez elle le bruit de la mastication. Elle chante fort, de plus en plus fort jusqu’à ce que les sons sortent de sa bouche. Elle est surprise, sa mère aussi qui aussitôt lui demande ce qui se passe.

« -Rien! »
Pus rein.
Plus rien…
pas eu à partir de table cette fois, plus forte que

Elle aime son corps maigre. Elle regarde le poids sur la balance qui penche chaque jour d’avantage vers le point zéro
vers le point de départ ou bien vers un impossible retour au début à la création à l’époque où elle n’était rien
remonter dans le temps au moment elle était deux

un xx et un xy
et puis encore avant et avant elle et lui
tous les jours se forcer à monter et descendre quatre à quatre une vingtaine de fois les trois étages
Perdre le souffle.